Conditions générales

Article 1 : Définitions

1. MWTS, établie à Made, Chambre de Commerce numéro 68773226, est désignée dans les présentes conditions générales comme étant le vendeur.
2. l’autre partie au contrat avec le vendeur est désignée dans les présentes conditions générales comme étant l’acheteur.
3. Les parties sont le vendeur et l’acheteur ensemble.
4. On entend par « contrat » le contrat d’achat entre les parties.

Article 2 : Applicabilité des conditions générales

1. Les présentes conditions s’appliquent à tous les devis, offres, accords et livraisons de services ou de biens par ou pour le compte du vendeur.
2. Il ne peut être dérogé aux présentes conditions générales que si les parties en conviennent explicitement par écrit.

Article 3 : Paiement

1. Le prix d’achat complet est toujours payé au magasin. Dans certains cas, un dépôt est prévu pour les réservations. Dans ce cas, l’acheteur recevra une preuve de la réservation et du paiement de l’avance.
2. Si l’acheteur ne paie pas à temps, il est en défaut. Si l’acheteur reste en défaut, le vendeur est en droit de suspendre ses obligations jusqu’à ce que l’acheteur ait rempli ses obligations de paiement.
3. Si l’acheteur reste en défaut, le vendeur procède au recouvrement de la dette. Les frais liés à cette collecte sont à la charge de l’acheteur. Ces frais de recouvrement sont calculés sur la base du décret sur l’indemnisation des frais de recouvrement extrajudiciaires (Besluit vergoeding voor buitengerechtelijke incassokosten).
4. En cas de liquidation, de faillite, de saisie ou de suspension de paiement de l’acheteur, les créances du vendeur sur l’acheteur sont immédiatement dues et exigibles.
5. Si l’acheteur refuse de coopérer à l’exécution de la commande par le vendeur, il sera toujours tenu de payer le prix convenu au vendeur.

Article 4 : Offres, cotations et prix

1. Les offres sont sans engagement, sauf si un délai d’acceptation est spécifié dans l’offre. Si l’offre n’est pas acceptée dans ce délai, elle expire.
2. les délais de livraison indiqués dans les offres sont indicatifs et, s’ils sont dépassés, ne donnent pas droit à une dissolution ou à des dommages-intérêts, sauf si les parties en ont convenu autrement par écrit.
3. Les offres et les soumissions ne s’appliquent pas automatiquement aux commandes répétées. Les parties doivent en convenir explicitement et par écrit.
4. Le prix mentionné sur les offres, les devis et les factures est le prix d’achat incluant la TVA due et tout autre prélèvement gouvernemental.
5. Une offre de réduction ne peut être combinée avec d’autres offres de réduction.

Article 5 : Droit de rétractation

1. Après avoir reçu la commande, le consommateur a le droit de résilier le contrat dans un délai de 14 jours sans avoir à en indiquer les raisons (droit de rétractation). Le délai commence à courir lorsque le consommateur reçoit la commande (complète).
2. Il n’y a pas de droit de rétractation lorsque les produits sont fabriqués sur mesure selon ses spécifications ou n’ont qu’une courte durée de conservation.
3. Le consommateur peut utiliser un formulaire de rétractation du vendeur. Le vendeur est tenu de le mettre à la disposition de l’acheteur immédiatement après la demande de ce dernier.
4. Pendant la période de réflexion, le consommateur traitera le produit et son emballage avec soin. Il ne déballera ou n’utilisera le produit que dans la mesure nécessaire pour juger s’il souhaite le conserver. S’il fait usage de son droit de rétractation, il retournera au vendeur le produit non utilisé et non endommagé, avec tous les accessoires fournis et – si cela est raisonnablement possible – dans l’emballage d’expédition d’origine, conformément aux instructions raisonnables et claires fournies par l’entrepreneur.

Article 6 : Modification de l'accord

1. Si, au cours de l’exécution de l’accord, il apparaît que pour une bonne exécution de la mission, il est nécessaire de modifier ou de compléter le travail à effectuer, les parties adaptent l’accord en conséquence en temps utile et en concertation.
2. Si les parties conviennent que l’accord est modifié ou complété, cela peut influencer le moment de l’exécution. Le vendeur en informe l’acheteur dans les meilleurs délais.
3. Si la modification ou l’ajout au contrat a des conséquences financières et/ou qualitatives, le vendeur doit en informer l’acheteur par écrit au préalable.
4. Si les parties ont convenu d’un prix fixe, le vendeur doit également indiquer dans quelle mesure la modification ou le complément de l’accord entraînera un dépassement de ce prix.
5. Contrairement aux dispositions du troisième paragraphe de cet article, le vendeur ne peut pas facturer de frais supplémentaires si la modification ou le complément résulte de circonstances qui lui sont imputables.

Article 7 : Achèvement et transfert du risque

1. Dès que les marchandises achetées sont reçues par l’acheteur, le risque passe du vendeur à l’acheteur.

Article 8 : Recherches, plaintes

1. L’acheteur est tenu d’examiner ou de faire examiner les marchandises livrées au moment de la livraison ou du transfert, mais en tout cas dans un délai aussi bref que possible. Ce faisant, l’acheteur doit examiner si la qualité et la quantité de ce qui est livré correspond à ce que les parties ont convenu, ou au moins si la qualité et la quantité sont conformes aux exigences qui leur sont applicables dans les transactions (commerciales) normales.
2. Les plaintes concernant les dommages, les pénuries ou la perte des marchandises livrées doivent être soumises par écrit au vendeur par l’acheteur dans les 10 jours ouvrables suivant le jour de la livraison des marchandises.
3. Si la plainte est déclarée fondée dans le délai fixé, le vendeur a le droit soit de réparer ou de livrer à nouveau, soit de s’abstenir de livrer et d’envoyer à l’acheteur un avoir pour cette partie du prix d’achat.
4. Le vendeur ne peut être tenu responsable des écarts mineurs et/ou des écarts courants dans le secteur et des différences de qualité, de nombre, de taille ou de finition.
5. Les plaintes relatives à un certain produit n’affectent pas les autres produits ou parties du même accord.
6. Après le traitement des marchandises chez l’acheteur, aucune réclamation n’est plus acceptée.

Article 9 : Échantillons et modèles

1. Si un échantillon ou un modèle a été montré ou fourni à l’acheteur, il est supposé n’avoir été fourni qu’à titre indicatif, sans que les marchandises à livrer ne doivent nécessairement y correspondre. Il en va autrement si les parties ont expressément convenu que le bien à livrer lui correspondra.
2. Dans les contrats portant sur des biens immobiliers, la superficie ou d’autres mesures et indications sont également présumées n’être que des indications, sans que les marchandises à livrer doivent y correspondre.

Article 10 : Livraison

1. La livraison se fait « départ usine, magasin, entrepôt ». Cela signifie que tous les coûts sont à la charge de l’acheteur.
2. l’acheteur est tenu d’accepter les biens au moment où le vendeur les lui livre ou les lui fait livrer, ou au moment où ces biens sont mis à sa disposition conformément au contrat.
3. Si l’acheteur refuse de prendre livraison ou ne fournit pas les informations ou instructions nécessaires à la livraison, le vendeur est autorisé à stocker les marchandises aux frais et risques de l’acheteur.
4. Si les marchandises sont livrées, le vendeur est en droit de facturer des frais de livraison.
5. Si le vendeur a besoin d’informations de la part de l’acheteur pour l’exécution du contrat, le délai de livraison commence à courir après que l’acheteur a mis ces informations à la disposition du vendeur.
6. Un délai de livraison donné par le vendeur est indicatif. Ce n’est jamais une date limite. Si le délai est dépassé, l’acheteur doit mettre le vendeur en demeure par écrit.
7. Le vendeur est autorisé à livrer les marchandises en plusieurs parties, sauf si les parties en ont convenu autrement par écrit ou si la livraison partielle n’a pas de valeur indépendante. En cas de livraison en plusieurs parties, le vendeur est autorisé à facturer ces parties séparément.

Article 11 : Force majeure

1. Si le vendeur ne peut pas, pas en temps opportun ou ne pas remplir correctement ses obligations en vertu du contrat en raison d’un cas de force majeure, il n’est pas responsable des dommages subis par l’acheteur.
2. Par force majeure, les parties désignent en tout état de cause toute circonstance que le vendeur ne pourrait pas prendre en compte au moment de la conclusion du contrat et en raison de laquelle l’exécution normale du contrat ne peut raisonnablement être attendue par l’acheteur, telle comme maladie, guerre ou danger de guerre. guerre civile et émeute, molestation, sabotage, terrorisme, panne de courant, inondation, tremblement de terre, incendie, occupation de l’entreprise, grèves, exclusion des travailleurs, modification des mesures gouvernementales, difficultés de transport et autres perturbations dans le les affaires du vendeur.
3. En outre, les parties comprennent par force majeure le fait que les sociétés fournisseurs dont le vendeur dépend pour l’exécution du contrat ne remplissent pas les obligations contractuelles envers le vendeur, à moins que le vendeur ne puisse en être blâmé.
4. Si une situation telle que mentionnée ci-dessus survient en raison de laquelle le vendeur ne peut pas remplir ses obligations envers l’acheteur, ces obligations seront suspendues tant que le vendeur ne pourra pas remplir ses obligations. Si la situation mentionnée dans la phrase précédente a duré 30 jours calendaires, les parties ont le droit de dissoudre l’accord par écrit en tout ou en partie.
5. Si le cas de force majeure dure plus de trois mois, l’acheteur a le droit de résilier le contrat avec effet immédiat. La dissolution n’est possible que par lettre recommandée.

Article 12 : Transfert des droits

1. Les droits d’une partie en vertu de cet accord ne peuvent être transférés sans le consentement écrit préalable de l’autre partie. Cette disposition est une clause ayant effet en vertu du droit de la propriété tel que visé à l’article 3:83, paragraphe 2, du code civil néerlandais.

Article 13 : Réserve de propriété et droit de rétention

1. Les biens présents dans les locaux du vendeur et les biens et pièces livrés restent la propriété du vendeur jusqu’à ce que l’acheteur ait payé intégralement le prix convenu. Jusqu’à ce moment, le vendeur peut invoquer sa réserve de propriété et reprendre les marchandises.
2. Si les montants convenus à payer à l’avance ne sont pas payés ou ne sont pas payés à temps, le vendeur a le droit de suspendre le travail jusqu’à ce que la partie convenue soit payée. Ceci est considéré comme une défaillance de la part du créancier. Dans ce cas, une livraison tardive ne peut être retenue contre le vendeur.
3. Le vendeur n’est pas autorisé à mettre en gage ou à grever d’une autre manière les biens soumis à sa réserve de propriété.
4. Le vendeur s’engage à assurer les biens livrés à l’acheteur sous réserve de propriété et à les maintenir assurés contre l’incendie, l’explosion et les dégâts des eaux ainsi que contre le vol, et à mettre la police à disposition pour une inspection sur demande.
5. Si les marchandises n’ont pas encore été livrées, mais que l’acompte ou le prix convenu n’a pas été payé comme convenu, le vendeur a un droit de rétention. Les marchandises ne seront pas livrées tant que l’acheteur n’aura pas payé intégralement et conformément à l’accord.
6. En cas de liquidation, d’insolvabilité ou de suspension de paiement de l’acheteur, les obligations de l’acheteur sont immédiatement dues et exigibles.

Article 14 : Responsabilité

1. Toute responsabilité pour les dommages découlant de l’exécution d’un accord ou liés à celle-ci est toujours limitée au montant versé dans le cas en question par la ou les polices d’assurance responsabilité civile souscrites. Ce montant est augmenté du montant de la franchise de la police concernée.
2. La responsabilité du vendeur pour les dommages résultant d’une intention ou d’une imprudence délibérée de la part du vendeur ou de ses subordonnés dirigeants n’est pas exclue.

Article 15 : Obligation de se plaindre

1. L’acheteur est tenu de signaler immédiatement au vendeur les plaintes concernant le travail effectué. La plainte doit contenir une description aussi détaillée que possible de la lacune, afin que le vendeur soit en mesure d’y répondre de manière adéquate.
2. Si une plainte est fondée, le vendeur est tenu de réparer et éventuellement de remplacer les marchandises.

Article 16 : Garanties

1. Si des garanties sont incluses dans l’accord, les dispositions suivantes s’appliquent. Le vendeur garantit que les biens vendus sont conformes au contrat, qu’ils fonctionneront sans défaut et qu’ils sont adaptés à l’usage que l’acheteur entend en faire. Cette garantie est valable pendant une période de deux années civiles après la réception des articles vendus par l’acheteur.
2. la garantie susmentionnée est destinée à créer une répartition des risques entre le vendeur et l’acheteur de telle sorte que les conséquences d’une violation de garantie seront toujours entièrement à la charge et aux risques du vendeur et que ce dernier ne pourra jamais invoquer l’article 6:75 du code civil néerlandais en ce qui concerne une violation de garantie. Les dispositions de la phrase précédente s’appliquent également si l’acheteur a eu connaissance, ou aurait pu avoir connaissance, de la violation en procédant à une enquête.
3. Cette garantie ne s’applique pas si le défaut résulte d’une utilisation non conforme ou abusive ou si – sans autorisation – l’acheteur ou des tiers ont apporté ou tenté d’apporter des modifications ou ont utilisé l’objet acheté à des fins non prévues.
4. Si la garantie fournie par le vendeur porte sur un bien produit par un tiers, la garantie est limitée à la garantie fournie par ce producteur.

Article 17 : Droit applicable et juridiction compétente

1. Tout accord entre les parties est régi exclusivement par le droit néerlandais.
2. Le tribunal néerlandais du district dans lequel MWTS a son siège social ou son cabinet est exclusivement autorisé à prendre connaissance de tout litige entre les parties, sauf si la loi en dispose autrement de manière impérative.
3. L’applicabilité de la Convention de Vienne sur les ventes est exclue.
4. Si une ou plusieurs dispositions des présentes conditions générales sont jugées déraisonnablement onéreuses par un tribunal, les autres dispositions continueront à s’appliquer.


Guide des tailles

Original Boxershort
TailleTaille (cm)Longeur (cm)
S3431,4
M3632,2
L3833
XL4033,8
XXL4234,6